LOADING

Background Image

News

L'Afrique : Le futur grenier à grain de la planète

Il y a ± 700 millions de surface agricoles non exploitée sur le milliard d'hectares que possède l'Afrique, ce qui représente près de 60% des terres arables ce trouvant sur la planète et le secteur représente 16% du PIB du continent.
 
L'économie agro-industrielle sera un accélérateur de croissance comme le développement des infrastructures routière et permettre à 60% de sa population de travailler.
 
En 2030 les programmes et les projections agricoles et plus globalement le secteur agro-alimentaire pourrait représenter quelque 900 Milliards €, mais l'Afrique importe ± 35 Millard $, avec une grande partie de produits agricoles pouvant être produit localement, il est urgent d'accroitre la productivité (les rendements céréaliers étant inférieurs à la moyenne mondiale) et l'investissement du secteur agricole.
 
Le climat sur le continent est d'une grande diversité, ainsi l'Afrique subsaharienne avec des étendues favorable aux productions de blés qui nécessite très peu d'irrigation est pénalisé pas des infrastructures d'acheminement et de lieu de commercialisation inexistants, majoritairement en milieu rural.
 
Il faudra transformer l'agriculture
 
Il faudra transformer l'agriculture en favorisant l'accès à l'industrie de transformation et de commercialisation, investir dans la technologie pour réduire la fracture numérique afin d'avoir accès aux données en matière agronomique.
 
2008, qui se souvient des investissements en infrastructures routières au Sénégal, ou les chantiers routiers ont tous été lancés dans le même temps, couplé au grand projet d'autosuffisance alimentaire avec l'opération Goana.
 
Même si la "Goana" aujourd'hui n'est pas parfaite, l'agriculture et l'investissement ont permis d'augmenter les productions agricoles de façon à réduire la dépendance aux importations et c'est bien le développement des infrastructures routières permettant les échanges ainsi que les investissements qui ont permis d'accroitre les échanges et de réduire la fracture du milieu rural.
 
Aujourd'hui l'agriculture en Afrique cantonnée souvent à la sécurité alimentaire ou plus des trois quarts du continent sont tous dans les champs à créer et produire leur "propre autosuffisance alimentaire", a besoin d'investissement en productivité, mécanisation, formation, afin de basculer d'une agriculture de subsistance à l'autosuffisance.
 
Mais avec 60% des terres arables dans le monde, l'Afrique demain deviendra le grenier à grain de la planète.
 

Partager cette actualité

Your message has been sent and will be processed as soon as possible.

Error ! Send a mail to contact@cadre-afrique.fr

Inscription à la newsletter


Lorem ipsum
Lorem ipsum